Qu'est-ce que le Laboratoire ?

Qu'est-ce que le Laboratoire ?

En 2016, Vidéotron créait le premier Laboratoire à ciel ouvert de la vie intelligente au Canada, en collaboration avec Ericsson, l’École de technologie supérieure (ÉTS) et le Quartier de l’innovation de Montréal (QI). Située en plein cœur du QI, cette infrastructure permet aujourd’hui de tester sur le terrain, et dans des conditions réelles, des applications technologiques concrètes qui pourront améliorer et simplifier le quotidien des Québécois.

Cette collaboration unique regroupe dans un vaste terrain d’étude l’expertise, le savoir et la technologie nécessaires au déploiement de plusieurs jalons de la vie intelligente, notamment la technologie 5G et l’Internet des objets. Le Laboratoire est également un modèle dans lequel la communauté, le milieu universitaire, l’industrie et l’administration municipale contribuent au rayonnement de la métropole comme chef de file de la prochaine révolution technologique.

Les trois piliers du Laboratoire

Connectivité

L’expérience de connectivité évoluée, disponible en tout lieu et en tout temps, nécessite une couverture très dense du territoire. La réactivité requise est possible par l’intermédiaire des réseaux cellulaires LTE/5G, du WiFi ou d’autres technologies comme Bluetooth, le LiFi, etc.

Capteurs et sondes

L’Internet des objets (IdO) connaît un fort développement dans la vie intelligente. Au cœur de cette transformation se trouve la capacité de l’objet à interconnecter et à faire interagir son environnement physique et son écosystème numérique.

Données et analyse

Le recours aux solutions infonuagiques et aux technologies de l’intelligence artificielle permet d’extraire les informations utiles afin de créer des outils de prédiction. Confidentielles et anonymes, ces données pourront bénéficier à la population, avec des applications technologiques concrètes qui seront au service des citoyens. Elles offrent des possibilités d’innovation pour tout l’écosystème numérique, qu’il s’agisse de joueurs établis ou de startups.

Notre vision

  • Collaborer à l’implantation d’une infrastructure évolutive de télécommunications 4,5G/5G en appui au concept de « vie intelligente » ;
  • Créer le plus grand laboratoire à ciel ouvert de la vie intelligente au Canada ;
  • Faire du Laboratoire un moteur de recherche, d’innovation et de développement d’une main-d’œuvre qualifiée pour le 4,5/5G ;
  • Inclure les citoyens comme participants actifs de cette initiative.

 

Le Laboratoire à ciel ouvert de la vie intelligente en résumé

Téléchargez le graphique ici.

Vers le réseau 5G

Une révolution extraordinaire transforme présentement notre monde. Les « objets » intelligents connectés en temps réel — des automobiles connectées jusqu’aux dispositifs portables, en passant par la machinerie industrielle équipée de capteurs — changent fondamentalement la façon dont nous produisons, consommons, gouvernons et vivons. Selon les dernières prévisions, le nombre de dispositifs connectés IdO (Internet des objets) augmente énormément, grâce à de nouveaux usages et à de nouveaux modèles d’affaires, et aussi en raison de leur coût toujours décroissant. Environ 20 milliards d’objets connectés sont prévus d’ici 2022, dont environ 18 milliards seront liés à l’IdO.

Nous préparons actuellement l’arrivée du réseau 5G. Le 5G promet d’importants débits, une grande capacité de gestion des objets connectés ainsi qu’une réactivité instantanée.

IdO

Les applications IdO apparaissent dans divers marchés spécialisés. Les voitures connectées sont déjà offertes par de nombreux acteurs de l’automobile, tandis que d’autres solutions et services intelligents sont en cours d’élaboration, comme les usines connectées et l’agriculture intelligente.

Médical 

La chirurgie robotique se déroule déjà aujourd’hui dans les salles d’opération, mais avec le chirurgien debout à côté du robot plutôt qu’en téléprésence. Près de la moitié (48 %) des consommateurs estiment que la chirurgie robotique effectuée en téléprésence serait acceptable. Cependant, 61 % d’entre eux estiment que ces procédures sont risquées, car elles dépendent d’une connexion Internet. De telles procédures sont menées à l’aide d’une rétroaction haptique, c’est-à-dire impliquant le sens du toucher. Elles requièrent de plus une diffusion en continu d’images haute définition nécessitant une communication à faible latence et à haut débit. Elles ne sont donc possibles qu’avec la vitesse de transmission de données d’un réseau 5G.

Les réseaux 5G sont essentiels pour la fourniture de services de téléprésence, mais les exigences liées à l’évolution du secteur de la santé en matière de technologie sont encore plus élevées.

Conduite autonome

La technologie 5G offrira beaucoup plus qu’une transmission de données plus rapide. Elle servira aussi de véritable facilitateur pour une toute nouvelle gamme de services puissants qui offrira une valeur sans précédent aux clients. La technologie LTE actuellement utilisée dans les voitures connectées marque la toute première étape vers une conduite entièrement autonome. Cette dernière ne sera possible qu’avec la prochaine ère des réseaux 5G.

Flux en direct vers les appareils mobiles

Avec une vitesse 5G, l’accès au son et à la vidéo situés dans l’infonuage plutôt que sur un support numérique sera possible. Les réseaux seront dès lors en mesure de faire transiter en douceur le nombre toujours croissant de flux. On compte actuellement plus de 9 milliards de périphériques mobiles à l’échelle mondiale et on prévoit que le trafic de données mobiles sera multiplié par 10 d’ici la fin de 2019. Aussi les demandes sur les réseaux mobiles changent-elles, et nulle part plus que dans le domaine de la diffusion en continu. Le réseau 5G permettra aux fournisseurs de contenu de diffuser des vidéos en direct sur des appareils mobiles avec une vitesse allant jusqu’à 1 Gb par seconde.