Une nouvelle formule du « Sommet de Montréal sur l’innovation »

Une nouvelle formule du « Sommet de Montréal sur l’innovation »

Volets du QI

Formation & Recherche

Mots-clés

  • C2
  • innovation
  • Économie Sociale

Une nouvelle formule du « Sommet de Montréal sur l’innovation »

Publié le:
26 mai 2017
Date de l'événement:
26 mai 2017
De gauche à droite: Richard St-Pierre, président de C2 Montréal, Damien Silès, directeur général du Quartier de l'innovation, Catherine Mounier, vice-rectrice à la Recherche et à la création de l'UQAM, Robert Proulx, recteur de l'UQAM.
Photos: Arianne Bergeron
 

Une nouvelle formule du « Sommet de Montréal sur l’innovation » verra le jour grâce à l’alliance entre le Quartier de l’innovation, C2 Montréal, l’ÉTS, McGill, Concordia et l’UQAM 

Le Quartier de l’innovation (QI), C2 Montréal et les universités membres du QI, soit l’École de technologie supérieure, l’Université McGill, l’Université Concordia et l’Université du Québec à Montréal (UQAM), sont fiers d’annoncer qu’ils allieront leurs forces pour offrir, dès l’an prochain, une nouvelle formule du Sommet de Montréal sur l’innovation, et ce, dans le but d’accroître le potentiel de créativité de la métropole grâce à l’excellence et à l’effervescence de la recherche universitaire montréalaise.
C’est l’UQAM qui, à titre de principal partenaire académique de l’événement en 2018, donnera le coup d’envoi à cette formule renouvelée et qui organisera, lors de la conférence C2 Montréal en mai 2018, le prochain Sommet sur le thème de l’innovation et de l’économie sociales. C2 Montréal a pour mission d’allier créativité et commerce pour transformer la manière dont on fait des affaires. La conférence annuelle vise également à inspirer les leaders à avoir un impact positif sur le monde. Le partenariat s’inscrit dans cette volonté d’impact.

« Nous avons depuis plus de trois ans une portion de la programmation de C2 Montréal qui est dédiée aux questions reliées à l’économie sociale, et c’est là une excellente occasion d’impliquer les acteurs du milieu dans l’écosystème C2. Pour nous, accueillir l’édition 2018 du Sommet de Montréal sur l’innovation est la prochaine étape dans notre volonté de faire avancer la société grâce à la créativité et à la collaboration », a déclaré Richard St-Pierre, président de C2 Montréal.

Organisé par le QI depuis 2012, le Sommet de Montréal sur l’innovation réunit chaque année plus de 300 personnes issues d’organisations industrielles, gouvernementales, universitaires et communautaires. Ses participants discutent des pistes de solutions propres à des problématiques telles que les réseaux intelligents et durables, la santé et les industries créatives, l’adaptation aux changements climatiques ou encore les impacts de la 4e révolution industrielle.

« Cette édition pluri-institutionnelle, issue de la synergie avec C2 Montréal et nos universités membres, permettra de réunir les professeurs et chercheurs les plus avant-gardistes de la métropole afin de créer un terrain propice à la collision d’idées et à l’émergence de solutions et d’innovations qui répondent aux défis les plus complexes auxquels font face la ville, les organisations et les citoyens », a déclaré Damien Silès, directeur général du Quartier de l’innovation.  

Aux premières loges de l’organisation du Sommet en 2018, l’UQAM mettra à profit son expertise en matière d’innovation sociale grâce à l’apport de quelque 120 chercheurs et créateurs.

« Depuis près de 50 ans, le succès de l’UQAM repose sur sa capacité à sortir hors des sentiers battus et à partager son expertise avec la société qui l’entoure afin de penser le monde autrement. Il était donc naturel pour nous d’adhérer à ce partenariat original qui permettra de donner une nouvelle impulsion à l’écosystème d’innovation de Montréal », a déclaré Robert Proulx, recteur de l’UQAM.

Selon Catherine Mounier, vice-rectrice à la Recherche et à la création de l’UQAM « en s’associant avec C2 Montréal, le QI et ses universités membres, l’UQAM réitère sa volonté de contribuer au progrès social, scientifique, économique et culturel grâce à ses recherches de pointe axées sur le développement et l’application de solutions créatives et innovantes visant à répondre de manière durable aux besoins de la société. Ce partenariat démontre que les universités sont des acteurs incontournables des grands rassemblements portant sur l’innovation, la créativité et la création