Staff2day

Staff2day

Fondateur et président,

Catégories

Industriel

Mots-clés

  • Staff2day
  • emploi
  • Ressource
  • application
  • Connexion

Staff2day

Publié le:
18 juin 2018
Date de l'événement:
Lundi, 18 juin, 2018 (Jour entier)
Par Daphnée Malboeuf

Qui n’a jamais rêvé d’arrondir ses fins de mois en prenant quelques petits contrats par-ci, par-là, afin de pouvoir s’offrir un voyage ou encore acheter ce condo avec vue sur le parc Lafontaine? C’est maintenant possible grâce à Staff2day.

La toute nouvelle entreprise montréalaise offre maintenant un monde de possibilités aux travailleurs autonomes, aux étudiants et même aux personnes sans emploi, en réunissant employeurs et employés sous une même plateforme web.

Entrepreneur depuis maintenant 17 ans, Jonathan Boujo, fondateur de Staff2day, a entrepris de créer un lieu de rencontre qui permet aux compagnies de trouver rapidement un employé afin de leur permettre d’assurer leur productivité.

À l’aide d’une application mobile, les employeurs dans le besoin peuvent maintenant trouver rapidement une solution à leurs problèmes ponctuels en faisant appel à des employés, nommés «staffers», afin de combler les quarts de travail lorsqu’un employé régulier s’absente ou encore lorsqu’un contractuel engagé pour accomplir une tâche ne se pointe pas le bout du nez.

«Moi-même je suis entrepreneur dans les télécommunications et j’ai donc déjà rencontré cette problématique, raconte Jonathan, qui a choisi de s’installer à Montréal il y a deux ans afin de créer une toute nouvelle filiale de son entreprise au Canada. Si, par exemple, j’avais besoin d’un technicien et qu’il ne se présentait pas alors qu’il avait un travail à faire, et bien c’était très gênant.

«Je cherchais toujours quelqu’un en urgence, je faisais des appels à gauche et à droite, je mettais une petite annonce sur les réseaux sociaux. J’attendais les réponses, mais parfois elles ne venaient pas. Et même lorsque je demande à un membre de mon équipe d’accomplir une tâche et que cette personne est déjà occupée à autre chose, ce n’est pas évident.»

C’est dans cette optique que l’entrepreneur a pensé au concept de Staff2day. «Je me disais que ce serait bien que je puisse trouver une personne rapidement en envoyant une alerte directement à des milliers de personnes qui cherchent des petits boulots et qui sont disponibles», relate-t-il.

Le concept est simple.

Les différents employés intéressés à effectuer de petits boulots dans différentes entreprises remplissent un profil où ils indiquent leurs champs d’expertise.

Ensuite, lorsqu’une compagnie a un besoin de personnel à combler, elle publie alors une mission, avec le nombre de personnes requises pour accomplir la tâche et doit définir celle-ci, en plus d’inscrire les critères recherchés et le temps de la mission.

Une notification est envoyée aux différents «staffers» correspondants au profil recherché. Premier arrivé, premier servi. Tout comme l’application de rencontre Tinder, les employeurs ont l’opportunité de regarder les différents profils et de glisser vers la droite celui qui les intéresse le plus.

Une fois la mission complétée, les deux parties reçoivent un questionnaire qu’ils doivent remplir afin de noter leur expérience respective. Une facture est également émise au nom de l’employé, en tant que travailleur autonome, et l’argent est directement déposé dans le compte bancaire, le tout géré par Staff2day, afin d’éviter toute confusion.

Une solution qui s’avère pratique et efficace pour les entreprises, mais aussi pour les étudiants et les travailleurs autonomes qui souhaitent être maîtres de leur horaire.

«Notre base de données compte 80% des employés qui sont des étudiants et le reste sont des travailleurs autonomes ou des personnes sans emploi, mentionne Jonathan. «Ce sont souvent les étudiants qui sont le plus disponibles à des heures où les autres ne le sont pas. Ils sont souvent d’accord de changer leur programme de la soirée pour aller travailler durant un petit deux, trois heures.»

L’application mobile, qui a été lancée le 18 juin pour iPhone et Androïd, compte déjà un peu plus de 2000 employés et ce n’est que le début.

«Dans les semaines qui suivent le lancement à Montréal, nous allons déjà étendre le concept à Québec, parce qu’il y a une très forte demande, reconnaît le fondateur. Ensuite, en septembre, nous souhaitons démarrer à Toronto.»

Récemment intégrée au Lab Innovation du Fonds de solidarité FTQ/Quartier de l’innovation, l’entreprise a eu l’opportunité de rencontrer plusieurs entrepreneurs, en plus de bénéficier d’un espace de co-working afin de développer leurs différentes idées.

«Pour nous, c’est énorme en fait, s’exclame Jonathan. Nous sommes installés à l’espace de co-working depuis maintenant trois mois et ça nous a permis de rencontrer d’autres start-ups avec qui nous travaillons maintenant. Nous avons créé des partenariats. Nous avons également pu recevoir des clients. C’est vraiment génial.»

Pour télécharger l'application Staff2day : iPhone/iPad - Androïd

Pour en savoir plus sur le Quartier de l'innovation de Montréal, cliquez ici !