Sollum Technologies

Sollum Technologies

Catégories

Industriel
  • Urbain

Sollum Technologies

Publié le:
19 juillet 2018
Date de l'événement:
Jeudi, 19 juillet, 2018 (Jour entier)
Par Daphnée Malboeuf

Imaginez des fruits et des légumes, débordants de saveurs, de texture et de couleur, comme s’ils avaient passé l’été à se faire dorer la couenne sous un chaud soleil dans les champs. Ne vous méprenez pas, ce n’est peut-être pas Dame Nature, mais bien Sollum Technologies

Depuis plusieurs années, les changements climatiques amènent leur lot de maux de tête aux agriculteurs, les obligeant parfois à faire pousser leurs récoltes dans des serres afin de ne pas réduire leur productivité.

Le souci, c’est que l’utilisation des ampoules régulières ne donnera pas le même éclat aux récoltes que si les différents produits avaient poussé librement dans les champs, au gré du soleil changeant.

C’est pourquoi l’entreprise Sollum a mis sur pied une technologie qui permet de reproduire les différents types d’ensoleillement, afin d’augmenter la productivité des cultivateurs.

«Sollum, c’est une solution d’éclairage artificiel qui permet d’optimiser les conditions pour l’agriculture et par l’agriculture, nous voulons inclure autant les plantes que l’élevage des animaux», explique Louis Brun, cofondateur de la startup Montréalaise qui a vu le jour grâce au projet universitaire réalisé par Gabriel Dupas et François Roy-Moisan, alors étudiants à l’École de technologie supérieure (ETS).

Devant terminer leur projet pour la fin de leur baccalauréat, François et Gabriel ont choisi de recréer un soleil afin de pouvoir effectuer leur travail sur la caractérisation des panneaux solaires même le soir venu. C’est alors que l’idée d’utiliser cette technologie à d’autres fins a commencé à germer dans leurs esprits.

«Nous avons créé une source d’éclairage qui permet de reproduire parfaitement la lumière du soleil dans toute sa complexité et dans toute sa variabilité, parce que le soleil varie au courant d’une journée en intensité, en cycle, en spectre et ça s’est tous les jours, même sur une base horaire et à travers les saisons», explique monsieur Brun, un entrepreneur en série qui s’est joint aux deux étudiants de l’ETS en tant que partenaire cofondateur.

Contrairement à la simple technologie de lumière DEL, reconnue comme étant un système écoénergétique efficace qui donne un rendement de lumen sans pareil, Sollum offre un spectre programmable qui représente tous les degrés du soleil dans une journée, du lever au coucher du soleil, en passant par les passages nuageux qui peuvent également être simulés.

Le plus grand défi pour les fondateurs est de réussir à développer des recettes qui permettront aux producteurs de faire différentes productions à partir des mêmes installations, et ce, à partir de leur téléphone intelligent où les cultivateurs seront capables de gérer les lampes et auront également accès à une librairie de recettes solaires.

«C’est vraiment l’idée qu’un type d’installation permet finalement aux producteurs de faire de l’agriculture de précision sur tous les aspects, raconte Louis.  Aujourd’hui, les producteurs vont avoir des systèmes d’arrosage très sophistiqués qui leur permettront de gérer le niveau d’eau, les nutriments et la température avec beaucoup de précision, mais la lumière demeure une composante qu’on allume et qu’on éteint. Avec Sollum, nous permettons vraiment l’émergence de l’agriculture de précision au niveau de la lumière.»

Des tests menés avec des agronomes indépendants ont permis de constater des gains de productivités de 45%. La qualité des aliments, soit une meilleure concentration des composés chimiques et un meilleur goût, a pour sa part fait un impressionnant bond de 200%.

«Avec quelques tests, l’agronome a même démontré qu’avec différents spectres, il était capable de modifier de goût et la couleur du romarin», souligne l’entrepreneur.

La technologie utilisée par Sollum pourrait non seulement changer la donne dans le monde de l’agriculture actuel, mais pourrait également être une solution durable  quant aux problèmes alimentaires auxquels plusieurs font face. 

«Aujourd’hui, nous offrons le soleil aux plantes et aux animaux, parce que l’enjeu de ce qui entoure la sécurité alimentaire, soit nourrir la population avec de la nourriture de qualité les milieux urbains, est bien présent, ajoute Louis. Notre vision c’est vraiment : le soleil pour tous. Après avoir pris soin des plantes et des  animaux, nous souhaitons amener le soleil dans notre écoles, nos hôpitaux, nos bureaux et nos maisons.»

Pour en savoir plus sur le Quartier de l'innovation de Montréal, cliquez ici !