L'impact de la musique sur le cerveau

L'impact de la musique sur le cerveau

Co-directeur du BRAMS ,

Catégories

Formation & Recherche

Mots-clés

  • cerveau
  • recherche
  • musique
  • neurologie
  • psychologique

L'impact de la musique sur le cerveau

Publié le:
6 février 2017
Date de l'événement:
Lundi, 6 février, 2017 (Jour entier)

Au cours des dernières années, les chercheurs canadiens ont été de véritables chefs de file quant aux impacts de la musique sur le cerveau ouvrant la voie à la compréhension des aspects neurologiques, psychologiques et cognitifs de la musique.

Robert J. Zatorre , co-directeur du BRAMS , ou Laboratoire international de recherche sur le cerveau, la musique et le son, et professeur de neurosciences à l'Université McGill nous révèlent quelques impacts entre cerveaux et musique.
 

  1. Pouvez-vous nous parler un peu de votre parcours, et d’où est venu votre intérêt de recherche pour la musique sur le cerveau?

Personnellement, j'ai toujours été intéressé par la science. Et j'ai vraiment commencé à aimer la musique quand j’étais étudiant; je me suis alors demandé s’il n’était pas possible de joindre les deux.

À l’époque, je me suis rendu compte que c'était un champ de recherche presque vierge; j'en ai donc profité pour le développer.

La musique nous sert à mieux comprendre le cerveau humain, car elle stimule toutes ses fonctions cognitives les plus avancées, dont la perception, la mémoire, l'attention, la motricité, la créativité et les émotions. Elle nous sert donc d'outil de travail tout en nous permettant une compréhension plus profonde du cerveau, c’est à dire en comprenant ses bases biologiques et neuronales.

  1. Quel est l'impact réel de la musique sur les différentes zones du cerveau?

La musique n'affecte pas qu'une seule région ou partie du cerveau, mais elle engage presque tous les circuits neuronaux, car elle touche toutes les fonctions mentionnées plus haut. Alors quand on parle de « perception de la musique » on active, évidemment, les voies auditives c’est-à-dire le cortex auditif et le tronc cérébral ainsi que les régions des lobes frontaux qui sont aussi impliquées dans la mémoire.

Si vous écoutez un morceau musical qui vous plaît, c'est le système de récompense qui est activé. Mais si vous jouez de la musique ou chantez, ce sont les circuits du système moteur qui s’activent.

  1. Avez-vous des exemples concrets à nous citer où la musique a été utilisée?

Un exemple concret de comment la musique nous a aidés à comprendre le cerveau c'est la recherche que nous avons menée sur le plaisir musical . On a découvert, en utilisant la neuro-imagerie fonctionnelle, que le système de récompense est impliqué dans le plaisir musical. Un mécanisme qui provoque la libération de dopamine, un neurotransmetteur à l’origine du plaisir.
C'est le même système qui intervient pour d'autres stimuli biologiquement importants, comme la nourriture, ou même le sexe. C'était une grande surprise de constater que la musique (un stimulus tout à fait abstrait) pouvait activer les mêmes zones.

  1. Quels sont les défis qui restent à relever dans ce domaine?

Il y en a encore beaucoup. On ne comprend pas très bien comment tous ces circuits interagissent entre eux. Il nous faut étudier en détail le fonctionnement de tout cela pour pouvoir développer des applications. Il y a énormément d'intérêt notamment au niveau des interventions cliniques (pour les maladies dégénératives par exemple), mais il faut encore de la recherche pour pouvoir trouver les bons moyens d'aider les gens avec la musique.

Pour en avoir plus sur les recherches en cours au BRAM, découvrez la vidéo suivante 

L'impact de la musique sur le cerveau