Give-a-seat: donner un billet au suivant

Give-a-seat: donner un billet au suivant

Cofondateur,
Give-a-seat

Volets du QI

Social & Culturel

Mots-clés

  • startup
  • Service événementiel
  • ONBL

Give-a-seat: donner un billet au suivant

Publié le:
19 septembre 2017
Date de l'événement:
Mardi, 19 septembre, 2017 - 14:45

Plateforme web offrant des billets d’évènements culturels et sportifs à rabais tout en soutenant des OBNL, la startup Give-a-seat compte bien laisser sa marque grâce à ce concept ingénieux et humain. Entrevue avec l’un de ses fondateurs, Guillaume Campeau.

Comment avez-vous eu l’idée de créer Give-a-seat?

L’idée est venue lors de mes études à HEC Montréal lorsque j’ai rencontré Théo Corboliou, cofondateur de Give-a-seat. En travaillant plusieurs années à la Coupe Rogers en tant que responsable des chasseurs de balles, je remarquais qu’à chaque match, malgré la popularité du tournoi, il y avait des sièges qui restaient vides. Je crois que ce constat a fait éclore en quelque sorte l’idée de départ de notre startup. Cette idée s’est transformée en projet concret lorsque Théo et moi avons participé au parcours entrepreneurial Rémi-Marcoux de HEC Montréal ainsi qu’à la cohorte d’InnoCité MTL.

Comment décririez-vous le concept de votre startup?

Le concept de Give-a-seat est simple et efficace. Premièrement, on s’associe à des évènements qui n’ont pas été en mesure de vendre la totalité de leurs billets et on leur propose de vendre ces derniers sur notre plateforme. Par la suite, avec le producteur, nous sélectionnons un organisme à but non lucratif qui recevra un don relié à la vente de ces billets. De cette façon, l’organisateur optimise ses ventes tout en permettant à une bonne cause de bénéficier de ces profits. Give-a-seat crée le pont entre ces deux milieux que nous avons à cœur. On a pu aider plusieurs causes notamment dans la santé et le développement durable. Ce que j’apprécie beaucoup de notre startup, c’est qu’elle permet aussi à des individus de participer à un évènement à moindre coût et ainsi, démocratiser l’accès à tous!


Théo Corboliou et Guillaume Campeau, cofondateurs de Give-a-seat.

Quelle est votre stratégie pour l’avenir ?

Nous savons que le développement de notre startup passera par la consolidation de partenariats à long terme. En diversifiant notre offre avec ses partenaires récurrents, nous serons en mesure de fidéliser et augmenter notre clientèle. Le démarchage est donc une étape cruciale dans notre cas. Récemment, nous avons eu l’opportunité de travailler avec les organisateurs de la Formule 1. Je dirais que développer une relation d’affaires avec des festivals de grande envergure pourrait être très intéressant pour nous.

Quel style d’évènement peut-on retrouver sur Give-a-seat?

Vous pouvez retrouver autant d’évènements sportifs tels que le marathon Oasis qui se produira le 24 septembre ou encore des festivals de musique par exemple le Picknic Électronik. Notre offre est diversifiée et répond souvent à plusieurs goûts différents. C’est par cette diversification que Give-a-seat saura s’imposer comme une référence à Montréal et éventuellement, à l’étranger!

Quelles sont les prochaines étapes pour votre startup?

Premièrement, je tiens à dire que nous sommes très heureux de la réponse du public par rapport à Give-a-seat! Les billets s’envolent rapidement et les consommateurs semblent satisfaits! Présentement, nous travaillons au développement de notre billetterie ainsi que de notre plateforme Web. Une application mobile sera prochainement disponible pour répondre aux besoins de nos clients!

Give-a-seat: donner un billet au suivant