District 3 : l’incubateur fertile de l’Université Concordia

District 3 : l’incubateur fertile de l’Université Concordia

Directeur exécutif et cofondateur,
District 3

Volets du QI

Industriel
  • Formation & Recherche

Mots-clés

  • incubateur
  • université
  • innovation
  • startup
  • accélérateur

District 3 : l’incubateur fertile de l’Université Concordia

Published on:
17 juillet 2017
Date de l'événement:
Lundi, 17 juillet, 2017 - 09:45

Les universités encouragent de plus en plus l’entrepreneuriat. Rencontre avec Xavier-Henri Hervé, fondateur et directeur de District 3, un « hub d’innovations » implanté à Concordia depuis 2013.

Réaliser et déployer des idées

Depuis sa création, voilà 4 ans, District 3 a vu naître plus de 300 entreprises. Les étudiants, toujours plus nombreux, passent par la filière « entrepreneuriat », en plus de leurs cursus universitaires, avec l’envie furieuse de créer leur entreprise. C’est pour répondre à ce besoin que Xavier-Henri Hervé décide de se lancer dans l’aventure de District 3 : pour accompagner ces jeunes à réaliser leurs rêves.

« Notre mission est de fournir des outils, des leviers, des facilitateurs pour réaliser et déployer des idées. La particularité de ces déploiements c’est l’innovation. », explique M. Hervé. Pour lui, l’impact de ces réalisations va très loin dans notre société puisque sa valeur économique viendra bel et bien des innovateurs. Les derniers chiffres américains révèlent d’ailleurs que 50% des travailleurs de demain seront des travailleurs autonomes et des entrepreneurs. Ce à quoi il ajoute fièrement « nous, on s’occupe de ces gens-là, dans un contexte universitaire ».

Un mentor parfait

Si les débuts sont difficiles, le projet est entre de bonnes mains avec M. Hervé. Ingénieur diplômé de Concordia, il a fait partie de l’équipe d’étudiants qui a fondé l’entreprise Mechtronix en 1987, spécialisée dans la fabrication de simulateurs de vol. « L’entreprise a mis 20 ans à se déployer dans le monde. Elle était présente sur tous les continents dans plus 100 pays et comptait plus de 300 employés. » Elle a été rachetée en novembre 2013 par l’entreprise américaine Textron. La réussite entrepreneuriale de M. Hervé, ainsi que tous les doutes, sacrifices, questionnements, charges de travail qui s’y rattachent sont des sources d’inspiration pour les étudiants d’aujourd’hui.

« J’ai eu la chance de rencontrer des jeunes qui avaient envie de monter ce centre pluridisplinaire d’innovation start-ups, qui n’existait pas encore dans un contexte universitaire, et qui regroupe plusieurs facultés que ce soit en génie, en social, en business. »

Un incubateur universitaire unique

« Je pense que ce qui va différencier un incubateur d’un autre c’est sa culture et son histoire. », explique M. Hervé. Installé au cœur de l’Université Concordia, reconnue pour son ouverture, District 3 fut le premier incubateur à accueillir les projets d’étudiants venant d’autres universités.

D’ailleurs M. Hervé parle d’« écosystème ». Il souhaite réunir les entrepreneurs, les leaders de l’innovation, les chercheurs, les étudiants, mais aussi les grands noms du monde des affaires d’ici comme Vidéotron, Desjardins ou Bombardier avec qui leurs startups travaillent.

Dans l’esprit de M. Hervé, District 3 ne doit toutefois pas rester confiné entre quatre murs. Le potentiel d’alliances des savoirs montréalais a d’ailleurs commencé à prendre forme avec le Quartier de l’innovation de Montréal (QI). « Le QI c’est génial, car on se rejoint sur cette idée de quartier, cette idée où il faut créer des écosystèmes dans les centres urbains. Une ville comme Montréal est riche à plein de niveaux, mais il faut des endroits où l’on va pouvoir se réunir et travailler ensemble. On a beaucoup à gagner à collaborer plutôt qu’à faire de la compétition classique. Un terme que j’aime beaucoup est coopétition. C’est un mélange de compétition et coopération. Il faut pouvoir faire les choses sainement. Et je pense qu’un environnement comme le QI s’y prête très bien. », s’enthousiasme M. Hervé.

Capitaliser sur les étudiants

« On oublie souvent, mais Montréal est la deuxième plus grande ville universitaire après Boston en Amérique du Nord. Elle compte 200 000 étudiants. Concordia représente à elle seule un quart de ce chiffre. », déclare M. Hervé.

Accompagner les projets des étudiants semble incontournable dans le contexte actuel. Depuis la création de District 3, le nombre de demandes d’accompagnement et de mentorat ne cessent de croître. « Les étudiants croient que le monde de demain est un monde d’innovation, alors en plus de leurs études, ils prennent le temps de venir chez nous. »

Parmi les 300 entreprises que District 3 a accompagnées depuis ses débuts, les exemples à succès sont nombreux. Revol, par exemple : deux partenaires, Daniel Blumer et Navi Cohen, l’un sortait de McGill l’autre de Concordia, ont mis au point un prototype d’écouteurs de bonne qualité fabriqués sur mesure, mais pour une fraction du prix et du temps. Aujourd’hui, ils ont leur usine de production au HAX Accelerator de Shenzhen, en Chine. « C’est nous qui les avons mis en contact avec HAX. Ce sont des jeunes qui sont passés d’une idée dans un labo de recherche à “on fait quoi avec et on se lance comment pour conquérir la planète? ” », commente M. Hervé.

District 3 s’engage à construire la prochaine génération d’innovateurs. Toujours en mouvement, les projets ne manquent pas et se renouvèlent tous les trois mois! Dans six mois, ils seront les ambassadeurs du BM Watson AI X Prize, basé à San Francisco. Ce concours sur deux ans rassemble des entreprises du monde entier et offre des prix de 5 millions de dollars aux gagnants. Grâce à District 3, la ville de Montréal est celle qui présentera le plus grand nombre d’équipes! Les 11 et 12 octobre prochain, ils organiseront également un évènement en direct, en partenariat avec Singularity University, qui se déroulera à Toronto afin de le rendre accessible à tous les jeunes des cégeps et universités de Montréal. Cet évènement accueillera entre autres, Ray Kurzweil et Peter Diamandis, deux grands noms dans le monde de l’innovation.