Brasseur de Montréal invite à la convivialité

Brasseur de Montréal invite à la convivialité

Copropriétaire,
Brasseur de Montréal

Volets du QI

Social & Culturel

Mots-clés

  • quartier de l'innovation
  • Bière
  • Restaurant

Brasseur de Montréal invite à la convivialité

Published on:
21 août 2017
Date de l'événement:
Lundi, 21 août, 2017 - 10:30

Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître. Brasseur de Montréal enregistre une croissance impressionnante depuis leur création il y a bientôt 10 ans, avec une vingtaine de bières à leur actif et deux succursales à Montréal. Rencontre avec Marc-André Gauvreau, copropriétaire de l’entreprise.

« Cela fait plus de trente ans que j’évolue dans le monde brassicole. », nous confie M. Gauvreau lors d’une entrevue téléphonique. « J’ai toujours travaillé pour les produits de spécialités, d’abord en importation, puis pour les microbrasseries de première génération. » Après avoir rencontré sa femme Denise Mérineau, et quelques heureux contacts, les deux conjoints ont l’opportunité de se lancer dans la grande aventure de l’entrepreneuriat en fondant Brasseur de Montréal. « Ça a été un coup de tête et un coup de dés que s’aventurer dans ce domaine. »

Ils découvrent assez rapidement leur local dans le Quartier de l’innovation (QI), un quartier jadis presque désert. « Ce que l’on aimait c’était le zonage industriel, la proximité du centre-ville et du Vieux-Montréal. », explique M. Gauvreau.

Brassage sur place

Aux beaux jours, ce sont des centaines de personnes qui se retrouvent sur leur terrasse. L’occasion de siroter une bière locale accompagnée d’ailes de poulet, pizza, calmars, fish and chips, etc. En effet, dans leur succursale d’origine située sur la rue Ottawa, les Brasseurs de Montréal sont à fois un restaurant, un pub et une microbrasserie. Ils y produisent jusqu’à une vingtaine de bières différentes quotidiennement. « Dans le monde de la microbrasserie, les gens s’attendent à goûter à de nouveaux produits régulièrement. » C’est pour cela que Marc-André et son équipe proposent régulièrement des nouveautés à leurs clients. « Ainsi nous avons été amenés à suivre les tendances ou à faire les tendances. »

Première fois au Brasseur de Montréal?

Ne manquez pas de goûter à La Griffintown, leur bière vedette. « C’est une bière accessible, 100% naturelle, sans sucre ajouté et sans agents de conservation. Elle est très bonne. », nous confesse M. Gauvreau.

« Notre philosophie depuis le début, comparée à celles des autres microbrasseries qui font des bières plus fortes et plus alcoolisées, est de faire découvrir nos bières à un maximum de personnes. Le gros de notre portfolio ne contient pas de bières fortes ou extrêmement amères. On fait plutôt dans le buvable, dans l’accessible. »

Vous tomberez aussi probablement sous le charme de l’environnement. Pas de doutes, on s’y sent bien! La salle principale, très haute de plafond et très lumineuse, a un style industriel et minimaliste à la fois. Le solarium, ajouté en 2012, avec son plancher en béton, ses grandes fenêtres et son acier galvanisé, est aussi superbe. Quant à la terrasse verdoyante, quel bonheur de pouvoir s’y arrêter! « On y a mis une douzaine d’arbres, des plantes et des fines herbes. », commente M. Gauvreau.

Le menu quant à lui est simple, mais redoutablement efficace. « Avec le temps, on s’est rendu compte que nous recevions de plus en plus une clientèle d’affaires, nous avons donc mis à jour notre menu en offrant, par exemple, des cuisses de canard confites et d’autres produits plus fins. », ajoute M. Gauvreau.

Vous y ressortirez avec un souvenir de partage, d’authenticité et de fraternité.

Le développement durable au centre des préoccupations

Très impliqué dans l’innovation et le développement durable, M. Gauvreau est certain que de faire partie du QI sera un bénéfice pour eux. Il est à noter que depuis 2013, ils sont la première brasserie en Amérique du Nord à avoir reçu la certification de carboneutralité. Pour lui, il est essentiel que l’industrie repense ses méthodes de production et innove dans ce sens.

Et dans le futur?

En pleine expansion, l’entreprise vient d’acquérir trois nouveaux locaux et prévoit un investissement de 6 millions sur 5 ans pour soutenir ses objectifs de croissance. « Cette année, on a déjà acheté 7 nouvelles cuves à fermentation, avec pour objectif d’en avoir une trentaine d’ici les quatre prochaines années. Nous avons également investi dans un nouveau système de refroidissement au glycol, une nouvelle canneuse, et de nouveaux planchers. On a aussi investi environ 1 million pour améliorer la santé et la sécurité au travail afin de protéger nos employés. », explique M. Gauvreau. L’entreprise s’attend à tripler sa production d’ici deux ans.

Brasseur de Montréal invite à la convivialité